Terminer votre manuscrit

 

Votre manuscrit vient d’être terminé. Premier conseil : ne vous précipitez pas pour l'envoyer... Laissez-le reposer quelques temps et relisez-le à tête reposée. Vous avez toutes les chances d'y trouver des faiblesses, des maladresses que vous pouvez désormais retravailler. Il ne sert à rien d'envoyer un manuscrit non fini à un éditeur, car celui-ci jugera si elle est publiable ou non selon ses critères. À de rares exceptions près, les éditeurs ne signent pas pour des manuscrits qui auraient du potentiel, mais pour des finalisés.

 

Présenter votre manuscrit

 

Avant de commencer vos envois, quelques étapes nécessaires sont à effectuer... Rappelez-vous que votre manuscrit doit, au final, être aisément lisible. Publier est une lutte et la plupart des maisons d'édition reçoivent des dizaines de manuscrits par mois, il faut donc veiller à soulager les lecteurs...

 

 Règles générales :

 

- N'envoyez que des manuscrits tapés à l’ordinateur et imprimés.


- Avant toute chose, passez le correcteur orthographique avant d'imprimer pour éviter ne serait-ce que les fautes de frappe… Cela aidera les lecteurs à ne pas être irrités.

 

La typographie :


- Optez pour une police de caractère lisible et standard (Times New Roman, Verdana, Arial, etc.).

- Choisissez une taille de caractère raisonnable : éviter un corps en dessous de 10 quelque soit la police choisie. Evitez un corps supérieur à 13 ou 14. Préférez un corps 12.

- Composer l’ensemble avec des marges justifiées (texte automatique équilibré verticalement sur les marges droites et marges gauches.

- Créer un espace de marge suffisant pour que le lecteur puisse y noter ses remarques (un minimum de 2,5 cm de chaque côté est apprécié).

- Il n’est pas nécessaire de modifier les interlignes, mais si vous le souhaitez, éviter les interlignes trop larges qui fatiguent l’œil à la lecture. 1,5 semble être un maximum dans le cas d’un premier envoi.

- Revenez à la ligne pour les dialogues et n'oubliez pas de les faire précéder de guillemets ou de tirets.

- Numérotez vos pages, et indiquez si possible en en-tête le titre de l’œuvre.

 

L’envoi :

 

- Sur la page de titre de votre œuvre, indiquez lisiblement le titre du roman et vos coordonnées (prénom, nom, adresse postale, adresse mail, téléphones).

- joignez une lettre de présentation. Un texte de quelques lignes présentant succinctement votre travail, l’histoire ou l’enjeu. Le plus simple est de donner les informations classiques : unité de temps, de lieu, d’action, et personnages. Dans le cas d’œuvres moins normalisées, laissez libre court à ce qu’il vous parait important de signaler, mais restez assez formel, informatif. Vous pouvez également présenter brièvement votre parcours s’il peut jouer en votre faveur (concours, prix remportés, notoriété…).

- Envoyez votre œuvre imprimée en recto sur feuilles A4 classiquement pris dans son sens portrait (et non paysage). Ne laissez pas l’ensemble sur feuilles volantes, veillez à faire relier les feuilles de la manière la plus commode possible en reliure spirale. L’originalité en la matière ne saurait être privilégiée.

- Imprimez en noir sur papier blanc.

- Eviter d’imprimer sur une imprimante ou l’encre se marque mal et donne aux caractères de votre texte un aspect gommé.

- Enfin, si vous le souhaitez, ne jouez l’originalité visuelle que sur la page de titre que vous pouvez illustrer, typographier à votre goût. Si l’œuvre exige réellement un éclatement des usages… à ce moment, risquez-vous en pleine conscience…

- Envoyez donc votre manuscrit par la poste. Il n'est pas indispensable d'envoyer le tout par lettre recommandée avec accusé de réception.

- Laissez passer entre trois et cinq mois, et contactez la maison si vous n'avez pas reçu de réponse.

 
Editions de l'Initié
19 avenue Paul Doumer - Appt 313
75116 Paris
contact@editions-initie.Com
01 72 34 79 88
     
 
Protéger votre manuscrit